Le crédit ou procès d’intention

Savez-vous que les « étiquettes » associées aux acteurs de votre projet ont un impact sur la posture des uns et des autres, et par incidence sur la performance collective du projet ?

Le « crédit d’intention » vous aide à analyser les idées préconçues pour influencer positivement la dynamique collective autour de votre projet et de ce qui est du procès d’intention, on suppose qu’un projet va rencontrer des difficultés à cause de certains acteurs

1 – Soyez attentif aux propos tenus sur certains acteurs en leur absence, du genre « il n’a pas d’expériences, il ne comprendra pas notre contexte », « c’est trop compliqué pour lui », « l’équipe est trop jeune », « ils ne sont pas motivés » etc.).

2 – Faites le tri des procès d’intention qui nuisent à la dynamique collective ex : « si vous pilotez avec eux, cela ne fonctionnera pas car ils ne sont pas engagés à 100% dans le projet ».

3 – Evitez que le projet ne devienne le théâtre de règlements de compte. La clé sera de rester factuel et d’exclure le registre du jugement.

4 – Osez aller au-delà des injonctions du type « n’essaie pas de changer la donne entre ces services, ils n’ont jamais pu s’entendre ».

5– Nourrissez des crédits d’intention favorables à votre projet

Comments are closed.