Un désastre de management de projet

Que peut-on apprendre de ce naufrage ?

Identifions comment le manque de communication, de leadership et de travail d’équipe ont pu provoquer ce désastre.

Un casting de choix

Commençons par un tour d’horizon des personnages en présence dans le projet afin de comprendre quels types de jeux de pouvoirs se sont produits au moment de prendre des décisions.

Il est forcément insubmersible, c’est un Olympic

Dès le démarrage du projet, le mantra proclamant que la ligne de bateaux Olympic serait insubmersible à partir du moment où le caractère insubmersible était posé comme une certitude, il n’était plus question de réévaluer certaines hypothèses, d’oser faire passer certains messages, ou de questionner certaines décisions.

Des divergences sur les objectifs prioritaires

Pour certains des personnages, la sécurité était l’objectif prioritaire.

Pour d’ autres, l’accent était mis sur la taille ou le luxe. Les jeux de pouvoirs, la pression financière sur le projet, les délais, l’image à préserver devant la presse, etc… 

Tout cela a conduit à prendre des décisions au détriment de certaines caractéristiques techniques vitales , des opérations de fabrication , des décisions opérationnelles etc.

Autant d’éléments qui ont contribué à réduire progressivement la sécurité du voyage.

Des problèmes de dernière minute

Des problèmes de dernière minute se sont ajoutés à la catastrophe : des jumelles disparues, une corde plus courte pour effectuer des tests de glace, des messages d’alerte radio du bateau Californian considérés insuffisamment prioritaires par les opérateurs pour être portés sur le pont principal …

La fin de l’histoire est bien connue.

Quels enseignements en tirer pour nos projets ?

Comme pour le Titanic, le lancement de nombreux projets repose sur une assertion initiale .

Des prises de décisions contraires à l’intention initiale !

L’image du Titanic insubmersible fixée dans les mentalités!

Le doute et la remise en cause des vérités posées comme telles sont donc des amis précieux du chef de projet.

Comments are closed.